Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

contre la privatisation de la Santé

contre la privatisation de la Santé

Internes en grève contre la disparition de l'égalité de l'accès aux soins médicaux : votre santé en danger !


Réseaux de soins: les médias étouffent le projet de loi

Publié par Internes en Grève sur 21 Novembre 2012, 18:57pm

De quoi s'agit-il?

Dans deux jours, commence l'étude à l'assemblée d'un projet de loi permettant aux mutuelles de fonctionner en réseaux de soins, et de pratiquer les remboursements différenciés.

Cette loi a déjà été présenté à l'été 2012, et n'a pas été validée. Changement de majorité: la mutualité revient aussitôt à la charge, afin de permettre à l'assemblée puis au sénat de "bien" voter.

Ce projet n'est ni plus ni moins qu'un début de privatisation de notre système de santé, au profit des mutuelles, qui n'ont plus rien des organismes sans but lucratif qu'elles sont sensé être.

Réseaux de soins; remboursements différenciés: j'ai envie de dire "Ah! qu'en termes galants ces choses-là sont mises!". Car il ne s'agit pas moins que de la perte pure et simple de la liberté de choix de vos professionnels de santé: médecin, dentiste, opticien, audioprothésiste.

D'abord, un petit retour il y a un an. Souvenez-vous: des émissions, reprises par toutes les télés, et réalisées par un seul et même producteur, taillent en pièces les professions médicales et paramédicales. Nous nous faisons traiter d'abuseurs, d'escrocs. Et en juillet 2011, l'opinion bien préparée par cette campagne de désinformation était sensée être prête à accepter cette loi.

Les ficelles étaient toujours les mêmes: caméra cachée, et sujet populiste sur les lunettes et les couronnes dentaires. Le faux problème des lunettes chères: de grandes chaines équipent dès 29€ tout compris; la liberté de choix permet de faire jouer la concurrence. La CMU rembourse intégralement les plus nécessiteux.

Cela recommence depuis quelques semaines: de nombreux médias recommencent à parler de ses sujets. Une nouvelle terminologie est créée: l'accès au soins. Et ce projet de loi, prévu pour 2013, est, devant la mobilisation de très nombreux professionnels, mis au vote à vitesse accélérée.

Double peine! C'est le mot qui me vient à l'esprit. Voulez-vous une explication de texte?

Réseaux de soins: ce n'est pas moins que la fin du système de santé français, basé sur la liberté de choix du praticien par son patient. Les mutuelles comptent contracter avec un nombre limité de professionnels, et vous les imposer. Comment? Deuxième phase:

Remboursements différenciés! J'appellerai cela sanction financière suite à désobéissance. Les mutuelles vous intiment l'ordre de fréquenter le professionnel de leur choix, et vous rembourseront moins ou vous dérembourseront si vous ne choisissez pas le professionnel indiqué, et, là, je dirais imposé, et vous ne bénéficierez pas du tiers-payant.

C'est l'officialisation de la médecine à deux vitesses: seuls les plus fortunés pourront assumer la différence, et se rendre là où ils le souhaitent.

Ces mutuelles sont conseillées par des plateformes et des cabinets de conseils, spécialistes en "évaluation du risque santé". L'expression parle d'elle-même.

Cette loi, imposée par le lobby des mutuelles, ne doit pas voir le jour. Elle est injuste est inéquitable. Seul le patient/client doit avoir le pouvoir de choisir qui le soigne. C'est une relation intime, elle doit rester personnelle. Les mutuelles ont leurs centres de santé, magasins d'optique, centre dentaires: il s'agit d'une logique de captation pure et simple de la clientèle.

Monsieur Bourdin, nous savons que certains confrères vous ont déjà contacté à ce sujet. Il semble que c'est l'omerta, quelque chose nous échappe. Je vous écoute tous les matins: la façon dont vous ignorez ce problème contraste avec l'aparente liberté de ton qui émane de vos matinales.

Lecteurs de ce post: nous vous invitons à signer la pétition en ligne

Signez-la et faites la signer !!!

Sinon, voici la médecine qu'on vous promet... Interview de l'un des principaux responsables d'un cabinet conseil fort influent auprès des mutuelles, très écouté en haut lieux. Les médicaments pour l'hypertension viennent d'être déremboursés, vous allez comprendre pourquoi.

http://archives.lesechos.fr/archives/2010/lesechos.fr/09/16/020795470773.htm

Quant aux mutuelles, oragnismes sant but lucratif, je vous laisse y méditer

																																								RMC.fr 
Réseaux de soins: les médias étouffent le projet de loi
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article